Les dernières tendances du marché des cosmétiques Afro |Targethnic

Les dernières tendances du marché des cosmétiques Afro

Les années 60-70 ont marqué un tournant dans l’histoire de la beauté noire. À partir de ce moment, l’opinion a reconnue l’existence de belles femmes noires, se démarquant de la femme caucasienne. « Black is beautiful », ainsi que le style capillaire Afro deviennent ainsi des symboles de revendication et de fierté.

 

Black panther

Femme au cheveux afro

Katell Pouliquen, éditrice à L’Express Styles et auteur du livre « Afro, une célébration » (Septembre 2012), écrit : “Au départ être Afro, c’est un message et une identité historique. Pour moi, cela va de pair avec le respect. Revendiquer son origine afro dans les années 60 quand être noire signifiait résister aux standards de la beauté blanche. Les États-Unis à cette époque se sont montrés extrêmement violent envers les femmes Afro, lynches, interdites de vote dans certains états du sud.”

 

Dans les années 2000, un nouveau phénomène intervient dans l’histoire de la beauté africaine, les “nappy” women ; contraction des termes « Natural » et « Happy », ces termes se réfèrent donc au fait d’être « heureuse et naturelle ». Les blogs, forums et associations reconnaissent la beauté des cheveux bouclés. Des conseils beauté et témoignages démontrent la prise d’importance du hair-care ethnique, et cette nouvelle cible se surprend à aimer prendre soin d’elle :

 

«J’ai appliqué les précieux conseils que vous dispensez sur votre blog et je vois la difference. Cela fait environ un mois que j’ai commencé à prendre – vraiment – soin de mes cheveux et j’observe déjà qu’ils sont en meilleure santé. Merci beaucoup.” 

 

« Oui je pense que nous devons nous débarrasser des préjugés selon lesquels les cheveux longs et raides sont plus glamours ! Tous ces us et coutumes nous ont fait oublier à quel point nos cheveux sont aussi importants. Mais le changement s’opère. Vous nous le prouvez avec ces photos de « nappy girls ».

 

DES CONSOMMATRICES A LA RECHERCHE DE QUALITÉ AVANT TOUT

 

Les femmes afro et métissées sont particulièrement attentives aujourd’hui à leur apparence, qui leur permet d’exprimer leur féminité et leur identité ethnique. Le budget qu’elles allouent à la beauté est de loin supérieur à celui de la femme caucasienne. Elles dépensent en effet cinq à huit fois plus sur ce segment.

 

 UN MARCHÉ STRUCTURÉ PAR LE BOUCHE-À-OREILLE
Le marché des cosmétiques afro connait sans conteste une croissance exponentielle. Cependant, il existe une opportunité marketing : 73% de la cible considère qu’elle éprouve des difficultés à trouver des produits leur correspondant. À cause de cela, les femmes afro deviennent des “product junkies”, ce qui signifie qu’elles vont tester tous les types de produits disponibles avant de faire un choix plus définitif. C’est la raison pour laquelle le bouche-à-oreille est omniprésent au sein de cette communauté afro en France. Les femmes échangent des conseils, des astuces. La blogosphère de la beauté noire grandit davantage de jour en jour et les femmes n’hésitent pas à faire leurs recherches sur ces sources d’informations.

 

Peaux mâtes foncées

 

Les initiatives se sont développées en GMS : Dop a sorti en Avril 2012, une gamme de produits pour cheveux type méditerranéens. Mixa est clairement destiné aux femmes noires et métissées. Gemey-Maybelline a également élargi sa gamme afin de pénétrer ce marché. Le fait est que le marché des cosmétiques afro se doit d’être structuré, et évolue constamment afin d’être en adéquation avec les demandes consommateurs.

 

 

TARG'ETHNIC 01.43.60.80.97
Un projet, une idée ? Contactez-nous !